Vous parlez français? Mais lequel?

Vous parlez français? Mais lequel?

Nouveauté chez Supertext: les articles en français. Mais en français de France ou en suisse romand? Une bonne question à poser dans ce premier post.

Lors de mon arrivée en Suisse il y a 3 ans et demi, je me suis vite rendu compte que je ne comprenais pas le suisse allemand, mais jamais je n’aurais pensé avoir à faire des efforts en français.  Je m’attendais à quelques régionalismes, mais pour moi, la langue régionale était orale et réservée à la famille. En France, on considère les régionalismes comme «du mauvais français». En Franche-Comté, ma région natale, on parle un peu comme les Romands, on dit le linge de bain ou le cornet. Mais en société, on dira serviette et sac. En Suisse, j’ai vite constaté que les Romands sont attachés à leurs habitudes langagières et les utilisent même à l’écrit. J’ai dû m’habituer à toutes ces différences.

Lost in Suisse romande…

Certes, la langue est la même à 90% (lire nonante pour cent), ça n’a donc pas l’air si compliqué. Mais ça peut le devenir. Quand vous demandez où est le distributeur (de billets de banque) et qu’on vous envoie au distributeur de billets de train, ça vous laisse perplexe. Ne pas trouver d’argent en Suisse, c’est limite risible… Il faudra retenir pour la prochaine fois que l’argent se trouve au bancomat.

Plus tard, après avoir dit à plusieurs personnes que «non, je n’avais pas de Natel», j’ai enfin compris que j’en avais un aussi, mais que je l’appelle portable

Le supermarché est aussi la jungle pour nous Français. J’y trouve du gruyère sans trous, il n’y a pas de fromage blanc, mais du séré, pas de biscottes, mais des zwiebacks et si je demande de l’essuie-tout – du sopalin quoi! – ils ne connaissent pas. Ici, c’est du papier ménage. Le temps de comprendre que les groseilles françaises sont des raisinets, ce n’est déjà plus la saison!

N’oublions pas de nous moquer

Heureusement, malgré la difficulté, les Français ont la satisfaction de pouvoir rire de temps en temps. Comme la première fois où j’ai entendu parler de la fourre de duvet que j’appelle housse de couette ou du costume de bain qui est pour moi un maillot de bain (d’ailleurs, je trouve maillot tout aussi inapproprié que costume). Mais je crois que le mot qui me fait le plus rire, c’est monstre. Tout est monstre pour certains Romands: une monstre ambiance!

Je me demande souvent si les Romands sont moins perdus en France, étant donné qu’ils regardent souvent la télévision française. Une chose est sûre, les Français ne connaissent rien à la Suisse romande et à ses expressions. J’aime bien leur réaction quand j’emploie des termes suisses qui sont devenus automatiques pour moi. Comme quand je dis ou bien? à la fin d’une phrase et qu’on me répond immanquablement ou bien quoi?

Pour répondre à la question du titre, je vais essayer de rédiger les prochains articles en tenant compte des particularités romandes, dans la limite des mes connaissances. :)



Articles similaires


2 Kommentare zu “Vous parlez français? Mais lequel?”



  • Evelyne Boyer am 5. juillet 2011 10:22 Uhr

    Bonjour Florence
    Beaucoup aimé votre article! Vos surprises aussi… Et encore, vous n’avez encore apparemment pas « rencontré » une panosse (serpillère), une barjaque ou batoille (bavarde) ou encore mangé du rampon (doucette), dû vous mettre à la chotte parce qu’il roille (vous abriter parce qu’il pleut), ni encore râlé contre une personne qui pétouille (traîne), qui pintoille (boit un peu trop)… En revanche, n’hésitez pas à découvrir les merveilles, la cuchaule, le papet ou le taillé aux greubons!!!
    Bonne journée!


  • Margit Copnrad am 10. juillet 2011 16:09 Uhr

    Bonjour Florence,

    votre article m’a fait beaucoup de plaisir: Je suis Allemande et j’habite au lac de Zoug depuis 4 années. Et je suis en train d’apprende ou mieux de comprendre le Suisse allemand. Pour une bonne partie, la langue (écrite) est la même, c’est comme avec le français… mais le reste, c’est vraiement passionnant. Et l’Italien au Tessin?

    Bonne chance!
    Margit


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *