Les mythes autour de la traduction

Les mythes autour de la traduction

A l’instar de certaines professions dans des domaines tels que l’enseignement, la gastronomie, voire la médecine, le concept même de la traduction ne paraît pas hermétique au commun des mortels. La notion semble plutôt claire et pourtant…

Questionnés sur leur métier, les traducteurs devront souvent répondre à des questions quelque peu saugrenues. On leur demandera s’ils savent parler toutes les langues du monde et si non, on partira du principe qu’ils sont au moins trilingues. Parfois, ils devront supporter des railleries de la part des insatisfaits, qui penseront que n’est pas digne de ce nom le traducteur qui aura toujours besoin d’un contexte pour traduire le moindre mot.

Tout d’abord, sachez que traducteur ne signifie pas génie omniscient en linguistique. La «panglossitude» n’est qu’un mythe. Qui plus est, bilinguisme n’est pas gage de qualité en traduction. Quelques profanes en la matière avanceront que les traducteurs sont une espèce condamnée à l’extinction, bientôt remplacée par des machines très puissantes.
Levée de boucliers à l’horizon! Non, la technologie ne menace pas notre métier, au contraire, elle enrichit notre environnement de travail et valorise nos compétences.

Lumière sur la traduction

Peut-être vivrons-nous bientôt dans un monde, digne d’un film hollywoodien futuriste, où la barrière des langues ne sera plus. Machines ultra sophistiquées, puces intégrées au cerveau, technologies de pointe, tout cela verra peut-être le jour. Afin d’y parvenir, l’intervention et l’expertise des traducteurs sera indispensable. Car aujourd’hui déjà, les traducteurs sont acteurs des progrès technologiques et apportent leurs compétences si précieuses. N’oublions pas que derrière la traduction se cache une pléthore d’activités méconnues du grand public. Relecteur, réviseur, copywriter, localisateur… avec le temps la liste n’a de cesse de s’allonger.

Vous en savez déjà un peu plus. Alors, si vous rencontrez des traducteurs vous aurez compris qu’ils sont naturellement férus de langues étrangères, qu’ils sont de nature curieuse, et accordent un soin tout particulier aux détails. Parfois ils se tourmentent l’esprit pour parvenir à un travail assez bien à leurs yeux exigeants. Les traducteurs sont tels des souffleurs de théâtre, des artistes toujours en coulisses qui vous permettent de mieux comprendre notre monde. Alors, faites passer le mot: Love your translator!

Image: Supertext



Articles similaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *